Une ex-élue FN que le parti jugeait trop «borderline»... atterrit sur une liste écologiste !

© Stephane Mahe Source: Reuters

Le parcours des politiciens est parfois tortueux. Candidate PS, sœur du Grand Orient de France, exclue de la loge lorsqu’elle rallie une liste du Front national (FN), ce parti l'évince à son tour... Aujourd’hui, Dominique Gazo se met au vert.

La trajectoire du numéro deux de la liste «Le Bien Commun», présidée par un membre du tout nouveau parti «Ecologistes !» dans les Pyrénées Orientales pour les prochaines régionales, est pour le moins atypique.

Si sa candidature n’est pas passée inaperçue, c’est que Dominique Gazo pas plus tard qu’en 2014, se présentait aux municipales sur une liste Front national. Mais elle en a été «virée car elle tenait des propos vraiment borderline», a indiqué Louis Aliot, vice-président de ce parti, à la chaîne télévisée France 3.

Jugée infréquentable par les frontistes, la candidate a cependant relancé sa carrière en rejoignant la liste écologiste menée par Christophe Cavard. Attaqué à ce sujet, ce dernier a tenté de justifier son choix sur Twitter, expliquant que la politicienne avait été proposée par un militant anti-FN de longue date.

En 2011, Dominique Gazo avait commencé par se présenter aux cantonales sur une liste socialiste. La candidate avait ensuite rallié le FN, ce qui lui avait valu d'être exclue de la loge maçonnique du Grand Orient de France, dont elle faisait jusqu'alors partie. Après que le FN l'a, lui aussi, jugée infréquentable, Dominique Gazo a donc poursuivi son parcours en se présentant aux régionales sur la liste écologiste «Le Bien Commun»... Du moins pour l'instant.

Auteur: lescantonales2011

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales