Daesh

L’expansion politique, militaire et religieuse de l’Etat Islamique est principalement due au contexte géopolitique au Proche Orient ainsi qu’à l’action d’acteurs extérieurs. La région est marquée par : le retour de la Fitna entre sunnites et chiites depuis la révolution iranienne de 1979, le soutien apporté par les occidentaux aux mouvements terroristes (Afghanistan 1979-89, Bosnie, Guerres de Tchétchénie, Guerre civile syrienne…), la politique d’Israël dans la région, le financement apporté par les monarchies pétrolières ainsi que la course mondiale aux énergies fossiles.

Daesh profite de l’invasion illégale et de la destruction de l’Irak baasiste et socialiste de Saddam Hussein en 2003 pour reprendre la lutte armée, au début comme simple composante d’Al-Qaïda entre 2003 et 2006, elle devient l’Etat Islamique en Irak entre 2006 et 2013, organisation indépendante qui affirme sa loyauté envers la direction centrale d’Al-Qaïda. L’Etat Islamique continue à se renforcer avec le début de la guerre civile syrienne en 2011 et le soutien des occidentaux aux quatre grands groupes d’oppositions à Bachar el-Assad (Etat Islamique, Front Al-nosra, Front Islamique et kurdes).

L’organisation change finalement son nom en 2013 pour Etat Islamique en Irak et au Levant et proclamer son indépendance d’Al-Qaïda. En 2015, l’Etat Islamique est la plus grande et la plus puissante organisation salafiste djihadiste en termes de moyens d’actions militaires, de structure et d’organisation, de médiatisation à travers le monde ainsi que dans la branche de son courant et idéologie islamique ce qui lui vaut de nombreux ralliements mais aussi des rivalités au sein même de l’islam sunnite.