OTAN

Durant la période de la guerre froide, dans un monde bipolaire, les adversaires désignés de l’organisation politico-militaire sont les membres du Pacte de Varsovie.

En 1990, avec la réunification de l’Allemagne, l’Union Soviétique se voit promettre par l’OTAN que seule l’ex-RDA sera intégrée à l’Alliance sans recevoir sur son sol de forces armées, et qu’il n’y aura pas d’expansion à l’Est. En 1999, tournant le dos aux promesses faites, la Pologne, la République Tchèque et la Hongrie rejoignent l’OTAN.

En 2004, l’Alliance organise un élargissement concomitant à celui de l’Union Européenne en intégrant la Slovaquie, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovénie, la Lituanie, la Lettonie. Aujourd’hui, l’OTAN regroupe 28 pays qui n’ont pour la plupart aucune façade maritime sur l’Océan Atlantique.

Au milieu des années 90, l’OTAN subit de profonds bouleversements. La guerre d’influence opposant armées étatiques et missiles balistiques entre l’Est et l’Ouest ayant pris fin, l’Alliance atlantique s’adapte. Depuis les guerres d’ex-Yougoslavie, l’OTAN structure et organise les actions militaires des Etats-Unis et de ses alliés en maintenant les européens sous tutelle en matière de défense et de lutte contre le terrorisme et en appliquant la politique de «containment» contre la Russie.

Enquêtes spéciales