S&P abaisse la note de l'Arabie saoudite à A+

Source: Reuters

L’agence de notation Standard & Poor's (S&P)a annoncé le 30 octobre l’abaissement de la note souveraine de l’Arabie saoudite de AA- à A+ en raison de la haute dépendance de l’économie du royaume au pétrole.

A la suite de la chute des cours du pétrole, le déficit budgétaire de l’Arabie saoudite pourrait atteindre 16% du PIB en 2015 contre 1,5% en 2014. Cette nouvelle a entraîné la révision de la note du pays par l’agence S&P.

«La grande dépendance du pays au revenu généré par les hydrocarbures et ses dépenses courantes fixes rendent les finances publiques de l'Arabie saoudite vulnérable», a écrit S&P dans un communiqué publié le 30 octobre.

Lire aussi :Ministre de l’Economie émirati déclare que le prix idéal du pétrole est à 80 dollars le baril

L'agence de notation américaine a aussi précisé que la perspective d'évolution de la note du pays demeurait négative et qu’elle était prête à abaisser sa note au cours des deux années à venir «si le gouvernement ne parvient pas à réduire durablement et de façon importante le déficit» de ses finances publiques. 

Le prix du baril de brut a baissé de moitié depuis l’année dernière pour osciller autour des 40 dollars. Cette chute s’est opérée sur fond de hausse de l’offre, suite principalement au changement de politique des Etats-Unis qui ont autorisé l’exportation de leur pétrole et en raison du ralentissement économique mondial. Alors que les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se sont plusieurs fois rencontrés pour discuter de la chute du prix du baril, ils ont décidé de ne pas réduire les quotas de production, laissant ainsi libre cours à cette tendance désastreuse pour leur propre économie.

Lire aussi : Selon le FMI, l'économie de l'Arabie saoudite tournera à vide dans cinq ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales