Le dossier du Sahara Occidental empêche l'ouverture d'un magasin Ikea au Maroc

© Neil Hall Source: Reuters

L'inauguration devait avoir lieu ce mardi. Mais hier, le ministère de l'Intérieur marocain a annoncé que le magasin de meubles ne pourrait pas ouvrir ses portes, faute d'un permis en règle. Officieusement, il s'agit d'un problème politique.

L'ouverture du premier magasin Ikea du Maroc était fixée pour ce mardi 29 septembre : 26 000 mètres carrés situés dans le plus grand centre commercial du Maroc, près de la ville de Mohammedia. 

Mais lundi dans la journée, un communiqué du ministère de l'Intérieur marocain est venu doucher le géant du meuble suédois, en annonçant qu'il manquait un «permis de conformité» pour que le magasin puisse effectivement ouvrir.

Mais pour certains médias marocains, si l'inauguration est ainsi tombée tombée à l'eau brusquement, c'est essentiellement pour des raisons politiques et non administratives.

En effet, selon un site internet, proche du palais marocain, le gouvernement de Mohamed VI a bloqué l'ouverture d'Ikea car la Suède fait partie des pays ayant apporté son soutien au Front Polisario, mouvement politique et armé qui revendique le Sahara Occidental, au même titre que le royaume du Maroc.

Cette région désertique que se disputent le Maroc et le Front s'avère être une zone peu peuplée mais riche avec un accès à une pêche hauturière, et des possibles gisements de phosphate et de pétrole.

Le Front Polisario, soutenu par l'Algérie et les pays scandinaves, réclame le droit à l'auto-détermination, ce que refuse le Maroc, appuyé par la France et l'Espagne. Une mission des Nations Unies avait été formée il y a une vingtaine d'années afin de conduire à la tenue d'un référendum sur l'avenir politique du Sahara Occidental, jusque là sans succès.

Aucune date n'a pour le moment été donnée quant à l'ouverture prochaine (?) de ce premier magasin Ikea marocain.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales