14 aéroports en Grèce pour 1,23 milliard d'euros, la bonne affaire d'une entreprise allemande

Une entreprise allemande a racheté plusieurs aéroports touristiques en Grèce. Source: Reuters
Une entreprise allemande a racheté plusieurs aéroports touristiques en Grèce.

La Grèce a débuté son programme de privatisation par la vente de 14 aéroports. L'acheteur, une entreprise allemande, ne dépense que 1,2 milliard d'euros et réalise une très bonne affaire.

Les privatisations demandées par l'Union européenne, et particulièrement par l'Allemagne, à la Grèce vont faire des heureux. En Allemagne en tout cas. Le gouvernement grec a officialisé, ce mardi, la cession des 14 aéroports régionaux au consortium allemand Fraport-Slentel pour 1,23 milliard d'euros. Une très bonne affaire pour le groupe allemand qui possède désormais plusieurs aéroports très fréquentés par les touristes, comme celui de Corfou. 

Cette cession de 14 aéroports régionaux avaient en réalité été décidée avant l'élection en janvier d'Alexis Tsipras. Le premier ministre grec avait alors gelé cette vente, refusant dans un premier temps de céder les biens de l'Etat à des investisseurs privés. 

En savoir plus : la Grèce adopte un troisième plan d'aide.

Mais en signant l'accord sur la dette demandé par l'Allemagne il y a quelques semaines, Alexis Tsipras a été obligé de revoir sa décision. Cette vente à une entreprise allemande constitue la première privatisation de son gouvernement. Elle pourrait être suivie de nombreuses autres.

Cette cession à une entreprise allemande, qui réalise donc une très belle affaire, intervient alors qu'une étude sortie la semaine passée démontrait que depuis le début de la crise grecques, l'Allemagne a pu réaliser des économies budgétaires de quelque 100 milliards d'euros, soit plus de 3% de son PIB.

Sur les réseaux sociaux, cette acquisition de l'entreprise allemande, est interprétée de manière très ironique...

La Grèce a déjà commencé à vendre une partie de ses biens, comme ses îles. Plusieurs petits bouts de paradis sont ainsi à vendre avec l'objectif, pour le pays, de récolter 50 milliards d'euros. L’émir du Qatar Hamad ben Khalifa a récemment mis dans son escarcelle six îles grecques de la région d’Ithaque, pour la modeste somme de 8,5 millions d’euros. L'acteur américain Johnny Depp a lui aussi acheté une île pour 4,2 millions d'euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales