Téhéran et Moscou entament la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires en Iran

© Atta Kenare Source: AFP

Un projet bilatéral de construction de deux réacteurs nucléaires par Moscou et Téhéran sur le site de la centrale de Bouchehr, au sud de l’Iran, a démarré le 10 septembre. Le coût total du projet avoisine dix milliards de dollars.

Responsable de projet à la centrale nucléaire de Bouchehr, Mahmoud Jafari a indiqué que les travaux de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires avaient démarré le 10 septembre. Aux commandes, l'agence fédérale de l'énergie atomique russe Rosatom et l'entreprise iranienne de développement et de production nucléaire NPPD.

Les travaux, qui s’étaleront sur une durée de dix ans, coûteront au total près de dix milliards de dollars.

Quand les réacteurs «seront opérationnels, nous économiserons 11 millions de barils de pétrole par an et nous empêcherons l'émission de sept millions de tonnes de gaz à effet de serre», a souligné Mahmoud Jafari.

Au total, le projet devrait fournir quelques 8 000 emplois. Téhéran a par ailleurs indiqué qu’il fournirait un tiers du matériel nécessaire aux travaux, a rapporté la télévision officielle iranienne Irib.

Dans l’avenir, l'Iran envisage d’augmenter sa production d'énergie en construisant une vingtaine de réacteurs, dont neuf le seront en collaboration avec la Russie.

Présent à l'inauguration des travaux, le directeur de Rosatom, Sergei Kirienko, a indiqué à l’agence de presse russe RIA Novosti que la construction de ces nouveaux réacteurs était «une étape essentielle pour renforcer la position de la Russie sur le marché international de la technologie nucléaire pacifique dans une région aussi prometteuse que le Moyen-Orient».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales