Bruxelles lance une nouvelle offensive contre Google pour abus de position dominante

Source: Reuters

Le géant américain doit fait face à une deuxième offensive de la Commission européenne qui l’accuse d’avoir mené des pratiques «anticoncurrentielles», notamment concernant son service de comparaison de prix.

Le 14 juillet, les responsables de Google ont reçu une deuxième notification de la part de la Commission européenne, dans laquelle il leur est reproché d'«avoir favorisé systématiquement son service de comparaison de prix dans ses pages de résultats».

Cette accusation vient après une première, présentée en avril 2015. Bruxelles avait alors informé les responsables de Google qu’il existait des preuves qu’ils limitaient «artificiellement la possibilité, pour les sites web tiers, d'afficher les publicités contextuelles» émanant de ses concurrents.

Bruxelles accuse notamment Google d'obliger les fabricants de smartphones qui utilisent son logiciel à préinstaller ou privilégier certains de ses services sur leurs appareils, ce qui est contraire à la loi.

Lire aussi : Le fisc français réclame 1,6 milliard d'euros à Google

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales