Manifestation contre les armes de la police à Pont-de-Buis

Environ 250 personnes ont manifesté devant une usine de fabrication de grenades lacrymogènes, vendredi, à Pont-de-Buis (Finistère), commémorant la mort de Rémi Fraisse il y a un an.  

Les protestataires ont lancé des pierres et des grenades lacrymogènes en direction de la police qui a demandé des renforts, quelque peu dépassée par l’hostilité des manifestants.

L’endroit de la protestation avait valeur de symbole, se tenant devant la poudrerie NobelSport, qui fabrique des munitions pour la police française.

Il y a un an, Remi Fraisse, 21 ans, a été tué par l’explosion d’une grenade offensive envoyée par les forces de l’ordre pendant une protestation anti-barrage, à Sivens.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales