Ravitailler en vol des avions de combat est toujours périlleux

Des pilotes de l’armée russe ont réalisé l’un des entraînements les plus difficiles de leur formation. Le ravitaillement en vol.

Un par un, ils sont venus remplis leur réservoir entre 2000 et 5000 mètres d’altitude.Volant à 10-15 mètres de l’avion-citerne à une vitesse de 500 à 600 km/h, l’entonnoir des avions vient s’empaler sur le câble de leur « nourrice » qui pendouille dans les airs et les appareils doivent garder la même distance pendant toute la durée du ravitaillement en carburant. Pendant la nuit, ils utilisent un éclairage auxiliaire, ce qui complique encore davantage la procédure.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales